Des broyeurs de déchets révolutionnaires permettent à la ville de Milwaukee

de transformer davantage de déchets alimentaires en

électricité

Une partie du système de traitement des eaux usées de Milwaukee s’appuie sur un digesteur anaérobique au sein duquel les bactéries et autres microbes (les archaebactéries ou « archées ») digèrent les déchets contenus dans des réservoirs fermés. Au fur et à mesure que ces déchets se décomposent, les microbes libèrent du méthane, lequel est alors capturé et utilisé par le district d'assainissement en vue de générer de l’énergie pour réaliser diverses opérations.

Le développement novateur des systèmes InSinkErator Evolution Excel® d'Emerson permet de broyer presque tout type de déchets alimentaires, notamment les peaux de bananes et d’orange, le céleri, les épis de maïs, les pelures de pomme de terre, et même les os de côtelettes, tout cela sans blocage ni obstruction. De quoi aider le district d'assainissement de la ville de Milwaukee à convertir encore davantage de déchets alimentaires de ses citoyens en une source inépuisable d'électricité.

Situation actuelle en matière d'élimination des déchets alimentaires

900

kilos de déchets alimentaires

En moyenne, une famille américaine de quatre personnes produit quelque 900 kg de déchets alimentaires chaque année.

19

millions de tonnes

Plus de 19 millions de tonnes de ces déchets en provenance des ménages, des restaurants et des différentes institutions sont transportées vers des décharges dans des camions alimentés par des carburants fossiles.

21

fois plus nocifs

Au fur et à mesure que les déchets alimentaires se décomposent, ils dégagent du méthane, un gaz à effet de serre au moins 21 fois plus nocif que le CO2 par son effet d’encapsulation de la chaleur dans l’atmosphère.

 

En quoi la technologie Emerson peut aider

Plus de déchets alimentaires détruits

Les systèmes InSinkErator Evolution Excel® d'Emerson permettent aux familles de broyer presque tous leurs déchets alimentaires

Création d'une plus grande quantité d'énergie

Un système avancé de traitement des eaux usées, tel que celui de la ville de Milwaukee, permet de capturer le méthane obtenu à partir de la décomposition des déchets alimentaires et de l'utiliser pour générer de l'énergie.

Davantage d'économies de coûts pour la ville

En 2007, la ville de Milwaukee a économisé de 1 à 2 millions de dollars en termes d’énergie grâce au méthane produit par les usines de traitement des eaux usées de la région.

 
 
 

Des broyeurs de déchets révolutionnaires permettent à la ville de Milwaukee de transformer davantage de déchets alimentaires en électricité

Les habitants de Milwaukee, dans le Wisconsin, sont invités à jeter davantage de déchets alimentaires dans leurs broyeurs de déchets. La raison est très simple : Des broyeur de déchets, tels que la nouvelle gamme d’InSkinkErators d’Emerson, capables de broyer quasiment tout type de déchets alimentaires, permettent au Milwaukee Metropolitan Sewerage District de convertir davantage de résidus alimentaires en source inépuisable d’électricité.

Une partie du système de traitement des eaux usées de Milwaukee, qui dessert 1,1 million d’habitants dans 28 municipalités, répartis sur plus de 100 000 hectares, s’appuie sur un digesteur anaérobique au sein duquel les bactéries et autres microbes (les archaebactéries ou « archées ») digèrent les déchets contenus dans des réservoirs fermés. Au fur et à mesure que ces déchets se décomposent, les microbes libèrent du méthane, lequel est alors capturé et utilisé par le district en vue de générer de l’énergie pour réaliser diverses opérations. En 2007, le district a économisé 1,9 millions de dollars en termes d’énergie grâce au méthane produit par les usines de traitement des eaux usées de la région. Le district est, par ailleurs, en mesure de générer des revenus supplémentaires en convertissant ses biosolides en engrais naturel pour pelouse vendu ensuite dans le commerce.

Cela n’a jamais été fait auparavant. Le développement novateur des systèmes InSinkErator Evolution Excel® leur permet de broyer presque tout type de déchets alimentaires, notamment les peaux de bananes et d’orange, le céleri, les épis de maïs, les pelures de pomme de terre, et même les os de côtelettes, tout cela sans blocage ni obstruction. Leurs formidables capacités de broyage en font une option plus intéressante que le simple fait de jeter des déchets alimentaires dans un sac poubelle. En outre, le InSinkErator Evolution Excel est 60 % plus silencieux que les broyeurs standards.

La gestion des déchets alimentaires constitue une question écologique ne recevant pas, bien souvent, toute l’attention qu’elle mériterait. En moyenne, une famille américaine de quatre personnes produit quelques 900 kg de déchets alimentaires chaque année. Plus de 19 millions de tonnes de ces déchets en provenance des ménages, des restaurants et des différentes institutions sont transportées vers des décharges dans des camions alimentés par des carburants fossiles.

 

Au fur et à mesure que les déchets alimentaires se décomposent, ils dégagent du méthane, un gaz à effet de serre au moins 21 fois plus nocif que le CO2 par son effet d’encapsulation de la chaleur dans l’atmosphère. Certaines sociétés d’exploitation de déchetteries chercheraient bien à capturer le méthane, mais les experts les mettent en garde contre le coût et les difficultés associés. Les déchets alimentaires en décomposition viennent, en outre, se mêler à d’autres déchets, créant un lixiviat, un liquide susceptible de polluer les réserves d’eaux souterraines. Le compostage est certes considéré comme une méthode écologique de recyclage des déchets alimentaires, mais il ne constitue pas une solution très pratique pour de nombreux ménages résidant dans des zones urbaines à forte densité de population, en appartement ou dans des climats plus froids.

Des études scientifiques indépendantes menées depuis des décennies viennent confirmer que les broyeurs à déchets contribuent à la gestion responsable des déchets alimentaires biodégradables. Ceux-ci étant constitués à 70 % d’eau, le fait de les broyer et de les acheminer avec les eaux usées vers une usine de traitement constitue une solution pratique, sûre et efficace.

Les broyeurs, en eux-mêmes, n’ont qu’un faible impact sur l’environnement. L’utilisation de tels dispositifs ne représente au maximum qu’1 % de la consommation d’eau totale d’un ménage et coûte, en moyenne, moins de 50 cents par an en termes d’électricité.

Emerson collabore avec de nombreuses communautés dans le monde, telles que celle de Milwaukee, pour démontrer que les broyeurs de déchets alimentaires peuvent s’inscrire dans le cadre d’une solution responsable d’un point de vue écologique. Certaines communautés britanniques incitent même les résidents à installer de tels broyeurs. Il est bon de savoir qu’une telle solution est à portée de main et si facilement accessible.

Visitez : Solutions commerciales et résidentielles d'Emerson
Imprimer le PDF
Show Video